J&M cougar

Sodomie : mode d’emploi conseils pour prendre du plaisir


novembre 27, 2017 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Actualité sexualité



Bien pratiquer la sodomie

Pratique sexuelle encore mal connue, la sodomie commence à émerger et devenir à la mode même si elle est encore mal jugée. Elle hérite son nom de la cité biblique de Sodome qui a été détruite de la main de Dieu pour les agissements pervers de sa population. De nos jours, la sodomie traine encore derrière elle des mauvais jugements. Mais qu’est-ce vraiment la sodomie ? Comment la pratiquer pour prendre le maximum de plaisir ?

La sodomie, une pratique qui fait peur aux dames

La sodomie n’emballe pas vraiment au premier abord. En général, les femmes ont peur de cette pratique. Comment alors aborder le sujet sans vexer votre partenaire ? Cette étape n’est pas simple et doit se faire progressivement, sans la forcer à faire une chose qu’elle ne veut pas. Dans un premier temps, pensez à introduire le sujet dans le bon contexte. Le mieux c’est de regarder un film porno et d’orienter discrètement le sujet. Puis lors de l’acte, préparez délicatement le terrain en y mettant un doigt sans faire mal. Il est très probable que cela ne se fera pas du premier coup mais votre attente en vaut la peine.

 

L’introduction anal a l’air de se faire bien sentir. Elle va aimer ça à la longue.

 

La sodomie, une des pratiques préférées des hommes

Contrairement à la pénétration vaginale, cette pratique n’a rien à avoir avec la reproduction. Elle est donc purement charnelle avec un but bien précis : avoir le maximum de plaisir. La femme ne permet pas, en général, l’accès à sa partie anale que pour de rares personnes. Ainsi, la sodomie est pour l’homme un plaisir interdit que seuls quelques élus peuvent en profiter.

L’importance des préliminaires pour une relation sans douleur

Pour bien réussir une sodomie, il est important de bien communiquer. Pas question de se brusquer pour s’y introduire. Il faut donc être très patient envers votre partenaire et faire qu’elle atteigne un tout autre niveau de plaisir avant de se lancer. En effet, une fois cet état atteint, le corps produit des endorphines qui agiront en tant qu’anesthésiants et diminueront les petites douleurs occasionnées par la première pénétration.

Pour bien faire relaxer votre partenaire, optez pour un petit massage intégral avec câlins et petits baisers sur tout le corps en prime. Cela permettra à tous les muscles du corps de se détendre et permettra ainsi de faciliter la pénétration. Mais avant toute chose, il est impératif qu’elle soit consentante tout au long du jeu.

 

En levrette pour l’enculer c’est ce qu’il faut. L’angle permet de bien voir sa rondelle, c’est magnifique.

 

La position idéale pour en profiter en couple

Pour le bien de chaque partie, il faut trouver des positions qui facilitent la pénétration. Optez pour une levrette car cela offre un bon angle de pénétration et une bonne ouverture de l’anus. Cependant, le must reste la position où elle s’allonge sur le ventre. La cuillère est aussi une bonne position et permet de privilégier les caresses.

La sodomie, quelles sont les risques encourus ?

On le sait tous, contrairement à une pénétration vaginale, la sodomie est bien loin d’être une pratique naturelle. L’anus est pourvu de muqueuses qui diminuent le frottement lors de l’acte. Les muqueuses présentes dans l’anus sont plus poreuses et permettent plus facilement la transmission des bactéries et surtout du VIH. Pour le bien de votre partenaire, pensez donc à vous munir d’un lubrifiant. De plus, il est vivement conseillé de bien se protéger.

Quelques précisions sur cette pratique

Avant toute chose, et pour le bien de votre partenaire, gardez toujours à l’esprit que cette pratique n’est pas naturelle et qu’elle requiert toujours une préparation. Oubliez donc cette expression comme quoi tous les trous se ressemblent. La sodomie peut engendrer quelques complications si vous avez mal préparé votre coup.

Faites des rencontres facilement

Commentaires