Le Glory hole ou l’art de sucer des inconnus


septembre 19, 2017 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Histoires Erotiques



Le Glory hole, la pipe anonyme

Le Glory hole ? ( également traduit par le « trou de la gloire » ) Et une pratique que j’ai découverte à la piscine et j’en suis tomber totalement accro ! Le principe est simple : Sucer, branler, baiser, a travers un trou en conservant l’anonymat !

 

Une photo de moi en train de sucer

Comment faire ? Tout simplement dans certain lieu si vous voyez un trou circulaire ( généralement dans des toilettes ou parfois cabine d’essayage ) vous êtes au bonne endroit.

Pour les mecs : Vous avez juste à baisser votre caleçon et à placer votre bonne bite à l’intérieur de la fente, attendre patiemment, une bouche va venir s’en occuper.

Pour les filles : Si vous entrez dans une cabine et que vous voyez un sexe arriver d’un trou n’ayez pas peur, elle ne vous veut aucun mal. Vous devez vous agenouillez et agripper votre queue qui vous ai offerte. Sucer la, branler la, faites en CE QUE VOUS VOULEZ du temps que vous arriver a faire en sorte que votre bite vous crache dessus.

Vous faire plaisir avec un bel inconnu, c’est sa qui est génial. Vous pouvez vous amusez à sucer doucement, ou branler bien fort, c’est un super entrainement si vous voulez faire des pipes d’enfer ! Avant je ne savais pas sucer mais depuis que je fait du Glory hole je sais par cœur ce qui faut pour faire jouir en 10 secondes un mec.

J’ai sucer pour la première fois à la piscine municipal

Je passe l’aspirateur avec ma bouche de pute

J’étais un jour sortie faire une journée piscine avec ma famille, histoire de me baigner et prendre le soleil. En fin de journée, il était temps de partir, je pris mes affaires dans mon casier et je suis aller me changer en cabine. J’avais remarquer un trou sur l’une des parois et j’avais peur qu’on me matte, du coup j’avais mis ma serviette contre pour boucher l’ouverture.

J’était en train de me changer, quand tout à coup ma serviette est tomber par terre. Je me suis penchée pour la ramasser, et la je suis tombée nez à nez avec un sexe qui dépassait de la fente. J’était très gênée, je ne savais plus ou me mettre.

Puis je l’ai vue gigoter comme pour me dire bonjour, et en l’observant de plus près , je l’ai trouvée assez jolie, elle était plutôt grosse et bien veineuse avec un gland bien rose. Moi qui n’avait jamais sucée, j’ai hésitez puis je me suis dit que j’allais y goûtez…

Je l’ai prise d’une main, puis deux, j’ai commencée à la masturber de plus en plus fort, j’ai vraiment aimer faire ça. Puis j’ai commencée à la sucer comme une folle en mettant toute ma bave, puis au bout de 5 minutes, il a toqué contre le mur. J’ai compris que sa voulais dire qu’il allait jouir, je me suis mise à bougée très fort son gland puis pas manqué, un grand jet de sperme était parti, j’était recouverte de foutre bien chaud.

Avaleuse ? oui

Voila comment j’ai connu le Glory hole et je le recommande vraiment, c’est très excitant et il n’est pas rare qu’on vous paye, mais je fait suce plutôt pour le plaisir.

Depuis je suis souvent repassée dans cette piscine toute seule me faire quelques bites, dans des clubs, toilettes, puis j’ai trouvée un bar sympa dans ma ville ou il y avais un trou et depuis je vais souvent là bas. Je suis devenue une vrais experte et il m’est arrivée de sucer et branler 5 bites en même temps, j’adore vraiment branler et faire ma salope. J’apprécie vraiment ce coter discret ou personne ne peut me reconnaître.

Je récolte aussi la semence pour plus tard

Sa dégouline d’amour

 

Si vous trouvez des endroits dans vos villes essayez de me les communiquer à moi ainsi que aux autres, c’est toujours bon à savoir.

Je précise que ce sont mes photos personnelles.

A Bientôt et bonne pipe !

Filles dispos pour un t'chat vidéo ou une cam

Commentaires
Sasagite en couleurs